Toutes ces maladies négligées à tort

Article : Toutes ces maladies négligées à tort
Étiquettes
9 septembre 2020

Toutes ces maladies négligées à tort

Schistosomiase chez un enfant Par Schistosomiasis in a child (Philippines)

Quel est le point commun entre la lèpre, le trachome et les géo-helminthiases ? Simple : ce sont toutes des maladies tropicales négligées. Leurs traitements sont simples et efficaces. Et pourtant elles sont si souvent trop négligées que l’on continue encore à subir leurs fléaux dans notre pays la Guinée mais aussi dans beaucoup d’autres nations en voie de développement.

Nous sommes tous à risque

Que ce soit par voie orale (alimentation et eau principalement) ou par contact avec des insectes vecteurs comme les mouches (glossine, simulie…), les moustiques présents dans notre environnement, nous sommes tous exposés à ces différents vecteurs. Alors la meilleure façon de se prémunir et de protéger ses proches reste la prévention à travers la sensibilisation. Connaître ces maladies est bien mais les faire connaître de son entourage est encore mieux. Car nous pouvons agir – oui tous ensemble – sur ces vecteurs de ces maladies en les supprimant (mouches, moustiques et environnement insalubre) et briser ainsi la chaîne de transmission.

Un traitement précoce permet d’éviter leurs séquelles

Mains déformées d’un lépreux en Inde, CC B.jehle
Elephantiasis des jambes à cause de la filariose CC Luçon, Philippines


La lèpre, l’onchocercose, le trachome, la bilharziose, l’ulcère de buruli, la filariose lymphatique, la trypanosomiase humaine africaine, les géo-helminthiases… pour ne citer que celles-ci, ont toutes des traitements efficaces qui sont dans la grande majorité des cas peu coûteux. Diagnostiquées et traitées à temps, toutes ces maladies guérissent sans séquelles.

Alors pourquoi ne pas se donner la main pour bouter hors de nos pays ces maladies qui mutilent encore nos concitoyens ?!

Nous devons tous agir en diffusant ce message afin que toutes ces maladies soient connues pour sauver des vies :

Partagez

Commentaires