Quatre raisons d’opter pour les fours à charbons en Afrique

Les foyers améliorés sont des récipients en terre cuite, remplie de braises, sur lesquels sont posées les marmites. Communément appelées “four à charbon”, les foyers améliorés sont des fourneaux qui sont construits en utilisant les matériaux locaux : terre cuite, bouse de vache et paille séchées. Tout comme les foyers traditionnels, ils remplissent toutes les fonctions d’un foyer de cuisson ordinaire mais contrairement à ce dernier, ils permettent d’éviter tout ses côtés négatifs tels que : la fumée, la consommation excessive de bois et donc, la déforestation.

Poterie_de_Sè_(Bénin)

Poterie de Sè (Bénin), par Ji-Elle (Travail personnel) CC BY-SA 4.0 Wikimedia Commons

Les foyers améliorés sont donc une bonne alternative que tous les ménages africains peuvent s’offrir ! Les raisons sont simples :

Les foyers améliorés permettent de préserver nos forêts

En Afrique, le charbon de bois est l’une des causes majeures de la déforestation. Dans la grande majorité de nos foyers africains, on utilise le bois pour la cuisson de nos aliments. Cette pratique occasionne la prolifération des activités clandestines de coupe abusive du bois. En diminuant notre consommation de charbon de bois, nous pouvons lutter contre cette coupe abusive de bois et préserver nos forêts. Les foyers améliorés, en réduisant les besoins en bois des ménages africains, contribuent activement à la diminution de la coupe abusive du bois et la fabrication du charbon de bois. Résultat : les forêts seront moins dévastées et sont préservées de la coupure abusive de bois car il y a moins de demande en bois.

Economie d’argent

Grâce aux foyers améliorés, la ménagère ne dépensera que très peu d’argent dans l’achat du charbon de bois. Quand on sait que le prix d’un sac de charbon de bois coûte en Guinée 20000 francs guinéen (environ 2 $ u.s) et qu’une grande partie des populations en Afrique vit avec moins d’un dollars par jour. Alors, on s’imagine bien de l’impact positif des foyers améliorés sur le pouvoir d’achat des populations en Afrique. Et la ménagère en sera la première à se réjouir ! Elle pourra ainsi mettre de côté ses économies pour des besoins futurs ou les utiliser pour acheter des denrées alimentaires.

Economie d’énergie et de temps

Plus besoin de parcourir de grandes distances ni de faire des aller-retours au marché pour ramener un gros fagots de bois ou du charbon : les femmes au foyer peuvent enfin se reposer ! En n’utilisant qu’une petite quantité de bois, quelques fagots de bois suffisent pour plusieurs jours. Les foyers améliorés ont permis à la femme au foyer de se reposer et consacrer plus de temps pour s’occuper de ses enfants, ce qui est une excellente chose en Afrique, puisque nous savons que la femme est la seule à veiller sur les enfants à la maison !

La santé

Contrairement aux autres fourneaux traditionnels et surtout aux foyers traditionnels à “trois pierres”, les foyers améliorés ne dégagent que très peu de fumée. La ménagère n’est plus exposée aux fumées toxiques qu’émet la combustion du bois, ce qui est bénéfique pour sa santé et son bien-être. Car on le sait, les femmes africaines passent beaucoups d’heures dans les cuisines en train d’inhaler de la fumée.

Les foyers améliorés  représentent une alternative solide pour lutter contre la déforestation en Afrique. Les foyers africains peuvent améliorer l’état de notre planète et surtout alléger le quotidien de nos femmes au foyer par rapport à la recherche du bois, les fumées qu’elles respirent et l’équilibre financier ! Bref c’est une solution simple et abordable que tous les foyers africains peuvent s’offrir !

Vous avez quelque chose à rajouter ? Dites-le nous en commentaire !

*Article paru en premier sur La Voix Des Jeunes – UNICEF

À propos de l'auteur

Alpha Oumar Baldé

Etudiant de Médecine et blogueur sur le réseau Mondoblog et à la LVDJ-UNICEF

Archives par auteur

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *