Le cri de la forêt

La déforestation, tu ne feras point

 

L’homme continue à me détruire

Avant qu’il ne soit trop tard

 

Dites-moi si j’ai mérité ce que je subis ?

Et pourquoi vous continuez à me détruire ?

Feu, hache, scie, machine…

On me dévalorise et on me regarde mourir

Rien, juste pour du profit

Et je suis brûlée, découpée, vendue

Sans aucun remord

Toi qui coupe et qui brûle

Attention, sais-tu que, sans moi tu ne pourrais respirer ?

Ton atmosphère est devenue polluée

Indifférent, mais tu restes indifférent !

On me dévalorise et tu me regardes mourir

Ne pleure pas ma mort

 

Tu aurais pu me sauver la vie

Un changement de comportement de ta part

 

Nous conduirait vers le salut de tous

Et on en profiterait tous

 

Fût-ce pour un air pur et une pluie abondante

Et des récoltes deux fois l’année

Rien que pour ces raisons

Accepteras-tu de changer de comportement ?

S’il te plait !?

 

Pour le salut de l’humanité

Ouvre les yeux

Il faut que tu arrêtes de couper des arbres

Ne serait-ce que pour l’avenir de tes enfants

Tâche d’y réfléchir

 

*Article paru en premier lieu sur  La Voix Des Jeunes UNICEF

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *