Quand une femme vous dit : « je n’ai rien à me mettre »

Ah, les femmes ! Quelle merveille, les femmes ! Si belles, si magnifiques. Si seulement une harmonie régnait entre vos corps et vos esprits. Pour ce qui est du corps : rien à dire ! Telle une lumière venue du paradis vous éblouissez nos yeux et les fonts briller de tous les feux. Depuis les belles rondeurs jusqu’aux tailles les plus fines, vous faites saliver tous les hommes sur terre depuis la nuit des temps jusqu’à nos jours. Inutiles de rappeler que nous les hommes ne pouvons vivre sans vous. Et même au paradis, on ne peut vivre sans vous ! D’ailleurs, la meilleur récompense ici bas et dans l’au-delà c’est la femme. Femmes : si seulement, sur terre, vous aviez une harmonie entre vos esprits et vos corps !

Delphine Seyrig, CC Christopher Dombres

Delphine Seyrig, CC Christopher Dombres

« Je n’ai rien à me mettre »

Oui, on entend souvent Mademoiselle ou bien Madame dire « je n’ai rien à me mettre, aujourd’hui ». A l’occasion d’un baptême, d’un mariage, d’une fête et chose étonnante encore à l’occasion d’une simple balade, une de ces balades les plus ordinaires qui soit et qui ne nécessiterait aucune attention particulière du côté vestimentaire si ce n’est que de veiller à ce que l’on soit dans des habits propres et – en bonus – bien repassés ; on les entend se plaindre, encore.

« Je n’ai rien à me mettre », allons voir cela ! Deux coups de serrures et attention à vous : les habits débordent de l’armoire où ils sont rangés, vous risquez même d’en prendre plein dans la figure. Mais malgré cette petite vérification et après lui avoir maintes fois dit qu’elle ne devrait pas « se plaindre » puisque visiblement elle ne manquait pas d’habits à un tel point que son armoire en débordait ; Madame, Mademoiselle, continuent leurs chansons :

« Je n’ai rien à…

me mettre »

Monsieur, visiblement dépassé, se met dans tous ses états et il arrive qu’il gronde et devienne tout rouge !

« Mais qu’est-ce qui ne va pas chez toi, hein ? Je sacrifie presque la moitié de mes économies pour t’acheter des habits de luxes et consort et toi !… Tu continues encore à te plaindre ! Regarde ton armoire, elle est pleine à craquer et tu me dis que dans tous ça tu n’a pas une seule tenue que tu pourras mettre ce soir ? ».

Attention, Monsieur, à ne pas fâcher Madame ou Mademoiselle sinon votre « p’tit-ange » se transformera vite en diablesse et vous récolterez les pots cassés : la sauce sera salée ce soir, tellement salée que vous ne pourrez même pas avaler une cuillère. Les femmes ont leurs manières à elles de faire la grève et elles n’ont nul besoin de syndicats pour arriver à leurs fins.

Un problème d’humeur(s)

Ne vous tourmentez pas, Monsieur, le problème ne vient pas de vous. Le problème c’est l’humeur, je devrais dire ‘’les’’ humeurs car les femmes en ont plus d’une et elles sont très variées.

Quand une femme vous dit qu’elle n’a pas de quoi se mettre sur le dos, elle veut dire en réalité « en cette circonstance et dans mon humeur actuelle, j’aimerais porter ceci ou cela ». Les femmes s’habillent selon leurs humeurs qui changent pratiquement tous les jours. Et ne vous étonnez pas de voir que malgré une armoire remplie à craquer, elles réclament encore des vêtements. En fait, ces vêtements représentent la réincarnation de leurs humeurs. Puisque leurs humeurs ne peuvent êtres contenues dans une seule armoire, alors ses habits à elle ne peuvent être contenues dans une seule armoire : le reste de ses « humeurs » est dans les grandes boutiques ! Et c’est la raison pour laquelle les femmes courent vers les boutiques pour faire du shopping, elles adorent cela – faire du shopping.

Que faire ?

Eh bien il vous suffit de leur accorder de l’attention. Les écouter, même si on a un bon match qui passe à la télé, on peut bien faire ça. Ça ne vous coûte rien de la complimenter par la suite, c’est le seul moyen de lui prouver que vous vous intéressez à son bien-être. Quant à l’humeur, elle est fugace, elle se dissipera avec quelques mots doux que vous lui direz en caressant sa joue !

Il ne faut surtout pas critiquer ni râler sur les « humeurs » de Madame/Mademoiselle quand elle vous le fait savoir. Attention, ne râler surtout pas sur elles car cela les met dans une nouvelle humeur : « il ne m’aime pas », Aïe ! Gare à vous Monsieur si vous les mettez dans cette humeur, la sauce sera salée (très-très) !

À propos de l'auteur

Alpha Oumar Baldé

Etudiant de Médecine et blogueur sur le réseau Mondoblog et à la LVDJ-UNICEF

Archives par auteur

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *