Orange Guinée : trop c’est trop !

Clé internet Orange Guinée, Alpha Oumar Baldé CC doudoufine.mondoblog.org

Clé internet Orange Guinée, Alpha Oumar Baldé CC doudoufine.mondoblog.org

Trop c’est trop ! Voici la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Ce matin, mon cœur a frémit en voyant ma page d’accueil où j’ai l’habitude d’acheter les pass de connexion. Après de longues années de misère et de galère provoquées, moi,  petit internaute guinéen se demande où allons-nous ? Oui, où allons-nous réellement en Guinée…

Après toutes ses années d’utilisation d’un pseudo 3G+, je constate avec amertume que les choses ne vont qu’en s’aggravant et que les débits de connexions des différents opérateurs mobiles sont toujours très médiocres. Et comme si cela ne suffisait pas, il y a eu les taxes sur les communications. Ces fameuses 1GNF/s que l’Etat guinéen prélève à ses citoyens sur chaque communication. Et maintenant pour couronner le tout les opérateurs mobiles jouent avec le tarif de leurs pass internet comme si c’était des tours de « pass-pass », de magie, tout ça pour mieux soutirer de l’argent à leurs pauvres abonnés.

Elle ne l’a même pas annoncé et durant tout ce temps mon portable était allumé et plein de réseau. Elle qui sait pourtant faire des sms de promos de ses différents produits, elle ne l’a pas fait. Oui, elle a changé ses tarifs internet sans me l’annoncer. Elle, c’est la société de téléphonie Orange Guinée. Ses nouvelles tarifications ne sont pas du tout adaptées aux besoins des utilisateurs, la preuve est que j’ai acheté leur pass de 30 MB/jour et tenez-vous bien : le pass s’est épuisé au bout de deux minutes de connexions. Milles francs guinéens de jetés pour quoi au juste : deux minutes ?

Pour qui elle se prend, cette société ? Comment peut-elle modifier ses tarifs sans communiquer à ses abonnés. Mais où est donc cette agence de régulation des télécommunications et où sont passées toutes ces institutions chargées de veiller au grain, les blogueurs ? Franchement je suis déçu. Pas parce qu’ils se comportent de la sorte, non, mais plutôt que personne ne réagisse.

Et c’est comme ça, chacun s’en fiche et les sociétés privées font la fête. Et maintenant elles ont le droit de réclamer l’argent de leurs beurres périmés – oups, j’allais dire connexions périmées.

Merci à Orange Guinée pour ce magnifique cadeau de ‘’salimafo’’. J’espère que ABLOGUI saura lui remercier comme il se doit.

2 Commentaires

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *