Le cercle

Le cercle, Alpha Oumar Baldé CC doudoufine.mondoblog.org

Le cercle, Alpha Oumar Baldé CC doudoufine.mondoblog.org

J’ai fait une découverte ou plutôt une redécouverte fabuleuse qui m’a rendu très nostalgique. Il s’agit là d’une de ces choses qui vous transporte littéralement dans les belles années de votre enfance et qui réveille en vous des souvenirs enfouis au plus profond de votre être, malheureusement oubliés et perdus dans un petit coins de votre mémoire.

Ce soir-là, tandis que je marchais dans la rue, j’aperçu un petit groupe de personnes formant un cercle avec des objets à l’intérieurs. Le genre de cercle qui attire toujours les petits curieux comme moi. Eh oui, la curiosité n’est PAS un vilain défaut, alors je m’en rapproche un peu plus près pour découvrir ce que c’était : il y avait de jeunes enfants, des garçons qui tenaient de petits cerceaux en métal, des jeunes filles toutes souriantes et qui poussaient de petits cris d’excitation quand elles loupent une belle occasion et enfin, il y avait le reste, c’est-à-dire les accompagnateurs et les curieux dont je venais de rejoindre à l’instant et ensemble nous formions la foule, nous étions le cercle.

« waï grand, a misaï »

Sans me rendre compte, le gérant du jeu avait détecté ma présence. Il se rapprocha de moi et m’adressa la parole « waï grand, a misaï » ce qui signifie littéralement : « oui grand, tu veux miser ? ». Qui, moi ? Décidément ce jeune homme sait tout ce qui ce passe dans son cercle car c’est bien lui le propriétaire des objets à l’intérieur. Des objets bien prisés d’ailleurs puisque à cause d’eux les joueurs tentent leurs chances. Ils misent de l’argent –une petite fortune quand on fait la sommation- et cela sans s’en rendre compte. Mais qu’obtiennent-ils en retour ?

Et bien si ils sont chanceux ou habiles, parfois ils peuvent obtenir l’un des fameux objets placés à l’intérieur du cercle. Une lancée et hop-là, ils gagnent !!!

Une bouteille de jus de fruits ou une cannette de soda, parfois quelques biscuits ou encore des jouets de toutes sortes ; voici les fameux objets qu’ils espéraient avoir.

-« Non » répondis-je. Mais le gérant ne fut point déçu par cette réponse, et maintenant il comptait près de moi sa petite fortune qu’il avait amassée durant la journée. La pêche a été bonne aujourd’hui vu la liasse de billets qu’il tenait dans ses mains couvertes de terre à force de ramasser les cerceaux que les joueurs lançaient par terre… Il portait une petite culotte munie de grandes poches où il glissait ses liasses de billets après chaque décompte. Mais quand il ne ramassait pas les cerceaux, il se fondait dans la masse parmi ses parieurs. Et maintenant que je l’avais découvert, je constate aussi qu’il redresse la tête pour guetter les alentours et cela me faisait sourire intérieurement. Mais que cherche-t-il au juste, de nouveaux clients ? Certainement pas… ah oui, j’ai trouvé, je me souviens !

Course Poursuite

A l’époque c’est-à-dire à mon enfance, ce genre de jeux finissait toujours très mal pour celui qui l’organisait et c’était à cause de la police ! Il débarquent et c’est la course poursuite qui s’engageait entre eux et le gérant. Si par malheur celui-ci tombait entre les mains de la police, il était conduit manu-militari dans un véhicule d’intervention et direction la maison centrale pour les pourparlers habituels car ici tout se négocie à l’amiable ou –si tu n’as rien- à la cravache. Et je comprends mieux cette attitude de notre petit « hors-la-loi » quand il guettait l’arrivée de la police : il craignait pour son petit business. Et moi alors,  qu’est-ce que je fais encore parmi tous ces gens ? Suis-je en train de cautionner ce délit, n’ai-je pas mieux à faire ailleurs ? Ne suis-je pas en train de crouler sous les documents non lus et les devoirs inachevés?

Bien-sûre que j’ai mieux à faire, bon il faut que je bouge d’ici, ma curiosité est satisfaite.

À propos de l'auteur

Alpha Oumar Baldé

Etudiant de Médecine et blogueur sur le réseau Mondoblog et à la LVDJ-UNICEF

Archives par auteur

1 Commentaire

  1. Je me retrouve un peu dans les rues de mon pays, Madagascar, dans ton article. C’est surtout pendant les périodes de fêtes que certains stands de jeu organisent ce genre de concours chez nous. Sinon, les cercles, on en trouve un peu tous les jours dans les rues des centre-ville. Tantôt ce sont des enfants qui dansent et qui font des acrobaties, souvent ce sont des soit-disant ‘magiciens’ ou des ‘diseurs du futur’. Tout ça, bien entendu, c’est pour collecter un peu de sous.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *