Les billets de 100 francs guinéens

100 GNF, Alpha Oumar Baldé CC doudoufine.mondoblog.org

100 GNF, Alpha Oumar Baldé CC doudoufine.mondoblog.org

Les billets de 100 francs guinéens sont actuellement la plus petite coupure de monnaie de la Guinée. Les pièces de 50 et de 25 GNF ont totalement disparu de la circulation. Et pour cause le franc guinéen a perdu sa valeur au fil des années malgré les « efforts » des gouvernements qui se sont succédé. C’est l’inflation. La Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG) tente tant bien que mal à redorer le blason de son « franc glissant », appelé ainsi par la population à cause de sa valeur qui est très faible.

Les pièces de monnaie ayant donc disparu de la circulation, la BCRG essaie de sauver la plus petite coupure encore en vie. Pour cela, elle a dû injecter des tonnes de papiers blancs imprimés –les billets de 100GNF- dans la circulation.

Hein, « Gouv », pourquoi tant d’effort pour une coupure de billet qui n’a aucune valeur ? Ne nous voilons pas la face : les 100GNF sont détestés par la population. Pourquoi ?

  • A cause de sa valeur :

D’abord il  est pratiquement impossible de trouver un produit dont la valeur est en dessous de 500 GNF sur le marché. Les condiments dans les marchés, de même que l’eau de boisson (conditionnée), tous les produits courants n’affichent que des prix supérieurs à 500 GNF. Les vendeuses du marché étalent leurs produits en des tas de 500 GNF chacun et refusent de vendre une unité à 100 franc.

Ensuite, tenir une somme de 1000 GNF représente déjà une liasse

2000 GNF, Alpha Oumar Baldé CC doudoufine.mondoblog.org

2000 GNF, Alpha Oumar Baldé CC doudoufine.mondoblog.org

de billet alors qu’en est-il d’une somme de 100.000 GNF qui équivaut à 10€ environs ? Il est évident que l’on ne peut pas faire du chopping avec des billets de 100 GNF dans les grandes boutiques de Conakry. Et aussi, imaginer tout le travail que cela représente pour le gérant qui doit « se taper de compter tout ce fric en papiers blancs ».

  • Des prix fantaisistes :

Pour éviter les petites monnaies de 100 franc, les produits ne sont plus étiquetés à des valeurs telles que : 200GNF, 900GNF ou encore 3600GNF par exemple. On ne rencontre que des multiples de 500 c’est-à-dire  500-1000-1500-2000-2500 ainsi de suite…

  • A cause de la politique :

Les billets de 100 GNF représentent les billets de « alpha », faisant allusion à notre actuel président Alpha Condé, notre « körö » (grand-frère) qui a soutenu la réinjection de ces billets dans la circulation. Certains citoyens critiquent la politique d’Alpha Condé en se servant de ses billets de 100. Pratique quand on veut avoir la totale liberté d’expression…

  • Même le transport routier n’est pas épargné :

Oui, quand des chauffeurs de taxi acceptent les billets de 100 en fermant les yeux. Ou quand certains passagers rechignent ou préfèrent laisser leurs monnaies avec le chauffeur si celui-ci leur tend des billets blancs.

Voilà entre autres les raisons qui font que les billets de cent francs guinéen sont  en déclin en Guinée. Je vous préviens, étrangers qui passez par Conakry, n’offrez pas un billet de 100 à un enfant ou à un mendiant sinon vous serez surpris !

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *