Un matin pas comme les autres

logo Médecine, Tieum CC Wikipedia Commons

Mon téléphone sonne : 6h30, il est l’heure de se réveiller.

Je fais ma toilette, je m’habille et je déjeune.

J’ai un peu de trac, mais bon c’est normal puisque cette situation m’émoustille beaucoup.

Car aujourd’hui je change de peau, je change d’air.

Je le sens ce petit fourmillement que j’ai dans les doigts, ces mêmes sensations qui m’ont toujours accompagnées au cours des plus beaux instants de ma vie et qui en ce matin se manifestent une fois de plus en moi.

C’est un matin pas comme les autres. J’ai changé, je change…

Puisque je dis  « Adieu » à cet uniforme de tous les matins de jours ouvrables qui était devenu ma seconde peau.

Puisque je suis enfin libre de porter la tenue qui me convient.

De la plus correcte à la plus décontractée…

Puisque je dis « Adieu » à ce bâtiment qui m’a vu grandir, à cet espace où j’ai passé une bonne partie de mon existence, assis sur ce table-banc, à apprendre les bases de toutes les connaissances.

Et quand j’ai aperçu mon nom sur cette fiche d’admission du baccalauréat…

J’ai aussitôt compris que j’avais franchi une nouvelle porte.

Une porte qui me conduirait à de nouveaux horizons, tout ce à quoi j’aspirai dans cette vie.

Ce fut un matin pas comme les autres…

J’ai signé cette fiche d’orientation qui allait décider de mon sort et me conduire dans un nouveau monde, tout à fait nouveau et inconnu pour moi.

Faculté de médecine, c’était mon choix et aujourd’hui il se concrétise ; mon rêve devient réalité.

C’est un matin pas comme les autres…

 Encore ces fourmillements dans mes doigts.

Je saisis mon stylo et je mentionne la date.

Aujourd’hui : j’ai suivi mon premier cours en faculté de médecine.

Aucun mot, aucune expression ne saurait décrire avec exactitude l’intensité du bonheur que je ressens.

C’est un jour que je n’oublierai jamais, un matin pas comme les autres.

Nouveau cycle, nouvelle peau, nouvelles opportunités.

Un matin d’espoir.

3 Commentaires

  1. Ça fait toujours plaisir quand on apprend avec envie, quand on fait de notre passion notre métier de la vie… c’est un chemin sans entrave, et ainsi on arrive forcément jusqu’au bout de nos rêves.
    Beau billet, félicitation !

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *